Sélectionner une page

Un défi sportif , solidaire et authentique pour les femmes. Chaque année depuis 2015, 150 participantes de tous horizons se retrouvent au Maroc pour partager quelques jours de marche sportive, loin de l’esprit de compétition, le tout dans une démarche éthique et solidaire. En effet, les actions solidaires visent à améliorer le quotidien d’enfants atteints de cancer au Maroc. En 2019 par exemple, plusieurs journées loisirs seront financées et co-organisées par l’association Trek des Gazelles au bénéfice d’enfants et de leurs familles dans les régions de Rabat, Essaouira et Ifrane.

Outdoor and News a eu le plaisir d’interviewer Mélanie Salgues, la fondatrice d’un tel événement
fédérateur.
Bonjour Mélanie, pouvez-vous vous présenter et présenter le Trek des Gazelles en quelques
mots ?
Bonjour,
Je rêvais depuis longtemps d’organiser un événement autour d’une cause essentielle. Ayant fait des études de tourisme, je travaille à présent dans le tourisme événementiel et j’avais vraiment à cœur, suite à mon histoire personnelle, de réunir des femmes autour d’une cause essentielle. Je trouve en effet que les femmes ont soif de découverte, elles sont combatives et sportives. Le but est de les réunir autour d’un projet sans compétition mais autour de fortes valeurs humaines. La marche sportive que constitue le Trek des Gazelles permet de penser aux enfants malades et de soutenir plusieurs actions solidaires en faveur de ces enfants.
Pourquoi le Maroc ?
J’ai découvert le Maroc très jeune et je m’y suis sentie très vite chez moi. Le patrimoine naturel y est extraordinaire, c’est un concentré d’Afrique et je voulais partager et faire découvrir ce merveilleux patrimoine à d’autres femmes.
Combien y -a-t’il eu d’éditions à ce jour ?
Ce sera la 5eme édition cette année avec 2 sessions : une à Essaouira en Octobre (édition Mer) et une à Zagora en Novembre (édition Désert) . Il y aura donc 300 participantes cette année, 150 à chaque session. Beaucoup de femmes reviennent d’une édition à l’autre dès qu’elles en ont la possibilité. Nous limitons les inscriptions à 150 participantes afin de conserver notre philosophie de départ. Il s’agit avant tout d’une rencontre avec soi et avec les autres, loin du surperflu de nos vies quotidiennes. Les notions de partage, de respect mutuel et les liens du cœur sont au centre de cette aventure sportive et spirituelle.
Est-ce un événement sportif à la portée de toutes ?
Oui absolument. Les femmes de 18 à 75 ans peuvent s’inscrire. Aucun niveau sportif n’est exigé, il faut juste être en bonne condition physique pour pouvoir marcher une vingtaine de kilomètres par jour pendant 3 jours. Les femmes évoluent en petits groupes, chacun ayant son propre guide. Ces groupes ne sont bien sûr pas figés et les participantes peuvent passer d’un groupe à l’autre en fonction de leur ressenti.

J’imagine qu’une telle organisation demande beaucoup de temps et d’énergie. Combien y-at’il de personnes pour encadrer les participantes du Trek des Gazelles ?
Il y a 80 personnes sur le terrain pendant le Trek pour 150 participantes. Nous essayons de transmettre un message, notamment en favorisant le travail local tel que l’emploi de chameliers locaux pour transporter le bivouac. Tout ceci s’inscrit dans notre démarche éthique de retour à l’essentiel. Nous portons également une attention toute particulière à notre gestion de l’eau, à la consommation de produits locaux et de saison et enfin au respect de l’environnement et à l’esprit de solidarité.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote de l’un des Treks des Gazelles qui vous a particulièrement marqué ?
Lors de l’édition 2018 à Ifrane dans le Moyen Atlas. Les pluies sont généralement très peu abondantes en Octobre dans cette région du Maroc. Quelques jours avant cette édition, lorsque nous avons eu connaissance des prévisions météorologiques, nous avons averti les participantes afin qu’elles prennent l’équipement adéquat pour faire face à un épisode pluvieux. Néanmoins, nous avons dû affronter la pluie non-stop pendant tout le trek ! L’équipe organisatrice a maintenu l’édition, les participantes continuant à marcher sous la pluie avec courage et abnégation. Nous avons pris la décision de transférer le bivouac dans des petites cabanes en dur afin que les femmes puissent
dormir à l’abri. Pour cela, un changement d’itinéraire a été nécessaire. Nous n’avons eu aucune blessée et ce changement a été bien accueilli. Le dernier soir reste l’un de mes meilleurs souvenirs avec une nuit en auberge pour tout le monde ! Cette édition restera vraiment particulière dans mon cœur.

De nombreuses participantes restent en contact après le trek et beaucoup parlent encore de cette édition 2018. De tels moments de partage créent des liens.

Combien de temps à l’avance faut-il s’incrire pour le Trek des Gazelles ?
Nous ouvrons généralement les inscriptions en Mars ou Avril alors que le Trek a lieu en Octobre/Novembre. Les inscriptions partent très vite, généralement en quelques heures.

Si vous aviez un souhait à formuler pour les années à venir, quel serait-il ?
Celui de pouvoir sensibiliser encore davantage, et notamment les entreprises sponsors, à notre démarche éthique. Le retour à l’essentiel, à l’humain est vraiment la clé du bonheur. La santé des enfants est notre motivation. (chaque participante porte au poignet un bracelet durant le trek avec le prénom d’une enfant malade inscrit sur celui-ci)

Merci infiniment Mélanie pour ce beau moment de partage.
Merci à vous.
Site internet :
page facebook : https://www.facebook.com/trekdesgazelles/

Interview et rédaction : Marie CAZELLES
Crédit Photos : Trek des gazelles