ONEMIX Wing Armor : la chaussure du pays du milieu

Une fois n’est pas coutume, Outdoor and News est parti directement en Asie pour tester une chaussure running de la marque Chinoise ONEMIX : le modèle Wing Armor. Découvrez le test et l’avis de Karl de cette chaussure de route venue du pays du milieu.

Histoire de la marque ONEMIX

ONEMIX est une marque originale de chaussures de sport en provenance de Chine, fondée par ISON LIFE HK TRADING LIMITED. Avec un système complet de recherche et développement, de production, de vente et de marketing, ONEMIX possède de nombreuses années d’expérience dans la production de chaussures de sport haut de gamme pour les marchés européens et américains.

Caractéristique de la chaussure Wing Armor

Cette chaussure de course est conçue pour toutes les distances jusqu’au marathon :

  • Drop : 6 mm
  • Poids H/F : 255g / 210g
  • Plaque carbone : amovible
  • Amorti : technologie « One-Entropy »
  • Tige : mesh respirant
  • Languette : découpée sur le dessus
  • Coloris H/F : 6/7
  • Modèle testé : Homme (SpringGreen)

Prix constaté : $89

ONEMIX Wing Armor : prise en main

Il est vrai qu’à première vue ces Wing Armor font un peu « cheap », mais les matériaux utilisés ont l’air de bonne qualité et le design de cette chaussure est vraiment sympa.

Je l’ai testée en pointure 43. Normalement ma pointure est du 42, mais le guide taille du site indiquée du 43. Effectivement il fallait bien du 42, mais cela n’est pas gênant. Il vaut mieux avoir un peu plus de place devant que de perdre ses ongles de pieds au fil des kilomètres.

La tige de la chaussure est composée d’une maille hyper respirante et la semelle intermédiaire a l’air bien réactive, à voir en condition réelle.

Ensuite, ONEMIX n’a pas été radin sur la longueur des lacets. Je déteste les chaussures ou les lacets sont trop courts pour utiliser le dernier trou de laçage.

La languette quant à elle n’est pas solidaire de la chaussure, mais elle est judicieusement découpée pour ne pas gêner le haut du pied et sur les côtés.

Afin d’accentuer les capacités d’amortissement et de rebond, la semelle intérieure ainsi que la semelle extérieure de la basket sont équipés de coussins d’air amortisseurs. Cela me fait penser au Nike Air de mon enfance.

Sur le côté extérieur, on distingue nettement le dessin d’une plume renforçant ainsi la sensation de légèreté de la Wing Armor.

Concernant la couleur SpringGreen, celle-ci ne passe pas inaperçu auprès des autres coureurs. Pour permettre une meilleure visibilité des voitures, des vélos ou des autres runners les parties blanches (fluorescentes et phosphorescentes) du mesh brillent dans l’obscurité.

Du côté de la semelle extérieure, les couleurs dégradées sont flashy. Quand on court, on ne voit pas le dessous des chaussures, mais c’est joli et tendance.

Au niveau du milieu du pied, la chaussure comporte « une découpe » laissant apparaître « l’intérieur », sûrement pour accentuer la respirabilité de celle-ci.

Point intéressant, la ONEMIX Wing Armor est vendue avec des plaques amovibles en fibre de carbone,utilisables par exemple le jour d’une compétition ou autres entraînements sur piste. Pour les installer, il suffit d’enlever la semelle de propreté, d’insérer le devant de la plaque dans « une poche », ensuite de maintenir l’arrière de la plaque via l’auto-agrippant (ou scratch) et pour finir de remettre la semelle de propreté.

Sur la balance la pointure 43 pèse environ 265 g (sans la plaque carbone), dans la moyenne des chaussures de la même gamme et un peu plus lourde que les modèles « full carbone ».

Pour finir, 2 inscriptions sont imprimées à l’arrière :

  • pied gauche = +00’30’’, sûrement un rapport gain de temps apporté par ce modèle,
  • pied droit = une espèce de serpentin avec des chiffres de 1 à 7 représentants je pense les différents aspects technologiques de ce modèle.

La Wing Armor au pied

Une fois enfilée, elle est bien ajustée et très confortable.

En général, je préfère les chaussures de running avec une large toe box, et même si la Wing Armor propose un avant-pied plus effilé, il y a de la place pour les orteils. Le médio-pied est légèrement plus large que le talon et l’avant-pied.

Le contrefort montant au ¾ du talon permet un bon verrouillage de celui-ci et accroît la sensation de confort.

La tige en mesh technique à l’air très souple, respirante et le tout englobe parfaitement le pied.

Le laçage précis confère un excellent maintien de l’avant pied au talon. Le chaussant s’adapte très bien à la forme du pied et assure le confort nécessaire.

Aucune information sur la mousse de la semelle intermédiaire, mais ONEMIX promet qu’elle permet de combiner réactivité, amorti et légèreté : ce dont les coureurs ont besoin pour dominer les courses de distance du 10 km au marathon.

Concernant la semelle extérieure, celle-ci a l’air de bonne facture, les « crampons » ne sont pas trop marqués, à voir donc l’accroche sur surfaces humides.

Test de la ONEMIX Wing Armor

J’ai testé cette paire de chaussures sur plus de 300 kilomètres, sur route, chemin, sous la pluie, et sur piste type latérite, le tout sur des séances à allures lentes, rapides et jusqu’à des distances supérieures au semi-marathon.

En tout franchise, j’étais un peu sceptique sur ce modèle venu du pays du milieu, mais c’est une belle surprise.

Au fil des kilomètres, l’amorti a su s’attendrir et proposer un confort agréable et de bonnes sensations. La Wing Armor est assez stable même si certaines fois le pied a tendance à se dérober un peu lors d’appui francs et rapides.

La semelle intercalaire donne à la chaussure un peu de rigidité et permet une meilleure réactivité lors des accélérations d’allure.

Lors de séances VMA, sans la plaque carbone, la chaussure répond bien. Avec les plaques, c’est encore mieux. Mais je n’étais pas totalement à l’aise, j’avais l’impression que l’ensemble bougeait plus et donc d’être moins stable.

Concernant le gain apporter par le retour d’énergie des plaques carbones additionnelles, difficile à dire. J’ai essayé de comparer mes séances de 400 m VMA avec et sans, mais aucune seconde de gagner.

L’adhérence de la semelle extérieure sur les routes et les trottoirs mouillés n’est pas totalement au rendez-vous. Les chaussures glissent un peu trop, cependant pas de soucis d’accroche sur sols secs. J’ai également testé ce modèle dans les chemins et sentiers et même constat, dès que c’est humide, le pied a tendance à se dérober.

Comme pour les vêtements, j’aime le séchage rapide. Sur ce point, le mesh est assez bluffant et l’eau n’a pas à tendance remonter sur le devant de la chaussure.

Sur la route, la Wing Armor procure de belles sensations avec un déroulé du pied fluide et un dynamisme correct. Le rocker, plus ou moins prononcé de la chaussure, garantit un bon retour d’énergie et invite à aller de l’avant.

Chaussure running Wing Armor : pour qui ?

À mon avis, la ONEMIX Wing Armor est plutôt destinée aux coureurs et coureuses qui sont à la recherche d’une chaussure neutre, stable, assez légère et avec un bon amorti.

Cette chaussure polyvalente est dédiée aux entraînements quotidiens, et l’adjonction des plaques carbones (amovibles) est un réel plus pour faire du travail de vitesse.

Je la conseille plutôt aux sportifs de poids léger avec des pieds de largeur moyenne.

Le poids d’environ 265 g (en pointure 43) offre un bon compromis pour les distances plus longues.

Enfin, compte tenu de son prix très attractif d’environ 90 €, elle saura vous séduire pour intégrer votre collection de chaussures.

Petit plus : chaque modèle est livré avec une paire de chaussettes running ou lifestyle.

Notre avis sur la ONEMIX Wing Armor

Dans l’ensemble, ONEMIX a conçu une bonne chaussure de running. Elle est bien ajustée, avec un bon amorti et une réactivité accrue.

La ONEMIX Wing Armor saura satisfaire une grande variété de coureurs et de coureuses cherchant une chaussure polyvalente pour les entraînements quotidiens.

Allez découvrir cette Wing Armor directement sur l’e-shop de la marque ONEMIX.

 

Rédaction et crédit photos : Carlos et ONEMIX

 

Ne partez pas si vite ! Et si vous veniez découvrir d’autres produits de sport outdoor dans notre rubrique « Testés pour vous » ?

Et pour suivre l’actualité d’Outdoor and News en direct : rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *