Nature Is Bike by Gravel

Le premier événement Nature is Bike s’est déroulé du 25 au 27 Juin à Angers, avec notamment une belle épreuve le vendredi 25 : l’opération GOLD. Au programme, 300 kilomètres de vélo gravel entre Arromanches les Bains, plage très connue du débarquement, jusqu’à Angers.

Débarquement en Normandie

Je débarque donc de la Savoie en train le jeudi après-midi à la gare de Caen, après 6 heures de trajets passant par Paris, le vélo emballé dans une bâche de chantier. Un autre cycliste, Martin, me propose de m’emmener en voiture au départ, mais les jambes me démangent. J’enfourche mon vélo et je file direction Arromanches. Avec quelques détours, je pars à la découverte du coin.

Le briefing a lieu à 21 h, je serai ensuite invité chez un ami de Martin qui vit à Arromanches : Momotte. Nous discutons de tout, chasse sous-marine, parapente, ski de randonnée… Il est minuit et demi, quelques bières plus loin, du cidre, du Rhum, zouhh ! Il faut aller au lit, le départ était donné à 6 h 31 le vendredi matin de la plage, heure à laquelle les G.I ont débarqué le 6 juin 1944.

L’aventure Nature is Bike commence

Au programme, un départ très technique sur les 100 premiers kilomètres.

Imaginez un départ avec 300 graveleurs, couteau entre les dents, sortir de la plage plein fer avant de sortir d’Arromanches jusqu’au «  col d’arromanches » : 400 mètres à 12 %. Autant vous dire que l’on a été plusieurs à se demander si l’on était vraiment parti pour 300 km.

Une fois cette première bosse passée, on se retrouve très vite dans le vif du sujet, des chemins au milieu des champs, souvent très techniques, nous occupent de bon matin. Les singles s’enchainent avec les traversées de champs, puis de nouveaux des singles, les chemins sont assez peu gras, ce qui permet de vraiment rouler vite. Après 50 kilomètres nous sommes une groupe d’une quinzaine à l’avant et ça roule fort, du moins pour moi. 

Les paysages s’enchainent, les sentiers et les petits chemins toujours. Le temps est beau tout est réuni pour une belle journée de vélo.

Entre voie verte et chemins de halage

À partir de 120 Km, nous retrouvons les grandes lignes de la voie verte qui nous amènera jusqu’à Laval. Le train est infernal, mené par deux espagnols, nous roulons à plus de 35 km/h sur ces portions légèrement montantes. Je m’accroche comme je peux jusqu’au 2e point de passage où je jette l’éponge derrière ces fusées espagnoles. Je ne suis pas le seul, nous repartons à 4. L’entente est bonne et nous avançons à un bon rythme. Les 25 km/h de moyenne commencent à se dessiner. 

Juste avant Laval, je fais ma classique hypo des 180 km, je suis obligé de laisser partir les amis. Je les rejoindrai plus tard sur les bords de la Mayenne. Une fois à Laval, il me reste 100 km de chemin de halage, beaucoup de voies vertes où il faut être capable d’appuyer sur les pédales. Les paysages sont vraiment sympathiques.

Nous arriverons à Angers finalement vers 18 h 30 dans les 20 premiers (sur 300) après quelques pétards dans le final dont nous nous souviendrons.

En bref, une magnifique journée de vélo dans une région que je ne connaissais pas, de belles rencontres, et une organisation au top. 

 

Récit du 1er évènement Gravel Nature is Bike : 300 km de vélo entre Normandie et Angers.

Vous aimez le vélo Gravel ? Notre article sur les Espaces R-Bikes, des espaces dédiés au gravel pourrait vous intéresser.

Envie de découvrir d’autres évènements et bons plans de sortie en plein air ? Direction la rubrique « Outdoor Expériences ».

Et pour suivre Outdoor and News en direct : abonnez-vous à nos pages Facebook et Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.