L’Étape de la Pierra Menta : elle a tout d’une grande

La Pierra Menta, c’est une montagne, symbole du Beaufortain. C’est aussi une course de ski de randonnée, en équipe et à étapes. Mais l’organisation a pensé au grand public désireux de s’essayer à cette discipline. Aussi, elle a proposé cette année l’Étape de la Pierra Menta, une course idéale pour ceux qui veulent découvrir l’ambiance magique de cet évènement outdoor. J’ai ainsi pu participer à cette nouvelle épreuve dans le calendrier.

L'Étape de la Pierra Menta : une première compliquée...

Cette épreuve a bien failli ne pas voir le jour. Un report l’an dernier pour cause de Covid, un de plus cette année. Il s’en est fallu de peu pour qu’elle ne reste qu’une excellente idée. C’était sans compter la ténacité de Sébastien Blanc et toute son équipe, accompagnés par la SEMAB et les autres partenaires habituels de la Pierra Menta.

Vue du départ
Blanc et bleu

Après avoir été bénévole, j’ai découvert avec plaisir et envie que les organisateurs de la Pierra Menta s’intéressaient au grand public. En effet, la Pierra est une course de ski de randonnée réservée à des très bons athlètes, très bien entrainés, avec sélection sur dossier et critères de performance.

Cette Étape de la Pierra s’adresse quant à elle à des coureurs souhaitant découvrir la compétition. Ainsi, 2 parcours sont proposés. Le parcours A, environ 1800m D+, et le B, donné au départ avec 800m D+. Étant à court d’entrainement cette année, le B fera bien l’affaire.

Ça commence fort

La colonne des fourmis

Après avoir subi dans la semaine des chutes de neige, les organisateurs ont su, comme sur sa grande soeur, tracer un parcours alliant difficultés techniques et paysages, tout en restant en sécurité. C’est donc sous un franc soleil que nous prenons tous le départ d’une course qui au final fera 1100mD+.


Une première montée nous emmène au col de la Bâthie, pour effectuer une première manip’. La descente qui s’ensuit aurait pu être fantastique, mais les coureurs passés devant moi avaient déjà profité de ce champ tout vierge. C’est donc un premier champ de mines que je traverse. Cela reste toutefois assez agréable.

En bas, des bénévoles que je connais de par mes précédentes missions nous guident et nous indiquent qu’il faut remettre les peaux. Pas compliqué le ski de rando en course. Tu suis les fanions : vert, tu montes, rouge tu descends et jaune tu montes à pied.
Mais une des forces de la Pierra Menta, c’est son armée de bénévoles, toujours aux petits soins : un petit mot d’encouragement pour tous, des missions clairement définies, et une bonne humeur à toute épreuve.

Balisage bien en place

Quand y’en a plus, et bien y’en a encore !

Seconde montée qui commence en skis. La colonne de skieurs monte, s’engage dans les zig et les zag : les conversions chauffent les cuisses, mais c’est pareil pour tout le monde. La trace est quand même propre, d’une excellente qualité. Merci les traceurs de l’Étape de la Pierra Menta !

Elle nous emmène jusqu’au point de passage dans lequel les skis quittent la neige pour venir s’attacher sur le sac à dos. Et une manip’ en plus, une ! Une montée toute droite, les marches taillées par les traceurs puis refaites par les coureurs nous montent jusque sur la pointe de la Grande Combe. Il est temps de remettre les skis aux pieds, d’enlever les peaux et de rejoindre l’arrivée.

Récit de la 1e édition de l'Étape de la Pierra Menta, une course de ski de randonnée pour tous !
Les coureurs dans le dur
Des écarts se creusent

La descente commence par une première piste noire, ravagée par les premiers passages. Le ski de rando en compétition, c’est aussi çà. Il faut s’y adapter. Un petit bout de piste bleue permet de rejoindre enfin la dernière piste noire, toute aussi pourrie que la première. Il faudra que je pense à m’améliorer en descente.

Ça passe, mais j’ai les cuisses qui chauffent. Et enfin, on rejoint des pistes damées qui permettent de remettre les gaz et de se laisser glisser vers l’arche d’arrivée.

Arrivée au sommet

Mais finalement très bien née

Une neige vraiment exceptionnelle, une météo extraordinaire, des montées pas trop longues mais suffisamment pour se mettre dans le rouge, des descentes comme on aime en ski de rando…

Une bonne ambiance entre tous les coureurs : du champion (Yohan Sert remportera le parcours A) au plus modeste, pas forcément équipé pour ce genre de course. Tous ont su apprécier cette première édition qui en appellera d’autres.

Fiche technique :

Parcours A

1840 mD+

193 coureurs classés

Victoire de Yohan SERT en 1h35’42”

Parcours B

11 km, 1100mD+

46 coureurs classés

Victoire de  Enzo DUC GONINAZ en 1h14’23”

 

Pour sûr, on reviendra à l’Étape de la Pierra Menta !

Rédaction : Jean-Seb

Photos : Jean-Seb et Revolution’R

 

Vous avez aimé ce récit ? Venez découvrir d’autres partages d’expériences outdoor.

Et comme toujours, suivez Outdoor and News en direct sur Facebook et Instagram !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.