Carb’One : la chaussure carbone à La Frensh

La plupart d’entre vous ne connaissent sûrement pas la marque française de chaussures : La Frensh. Frenshement débarqué en fin d’année 2021 dans le monde du running , son fondateur souhaite apporter une conception différente de l’achat des chaussures. Pour Outdoor and News, Karl a testé pendant un mois le modèle route Carb’One de la marque tricolore.

Un nouveau concept à la Frenshie

Des études récentes ont démontrées que les ménages français sont de fréquents utilisateurs du paiement fractionné. Dans l’étude menée par Oney, en 2019, les 18-34 ans, sont particulièrement sensibles à ce service et choisissent en priorité les enseignes qui proposent le paiement en plusieurs fois.

Aussi, pour 20% des Français, la possibilité de payer en plusieurs fois peut également inciter à acheter en ligne.

Jérôme Soullard, le créateur de La Frensh l’a bien compris. C’est ainsi, qu’en 2021, il s’associe à Patrick Tribot, ancien chef d’entreprise niortais, et propose des chaussures de trail-running avec la possibilité de paiements variés.

Exemple avec la Carb’One :

  1. achat unique de 169 €
  2. paiement en 3 fois sans frais de 56,33 €
  3. 2 paires à 24,90€ / mois sur 12 mois (presque 20€ d’économie par paire)

Avec ce nouveau concept dans le monde du running, La Frensh casse les codes d’achat des chaussures de trail et de running, un excellent moyen de se faire plaisir en étalant les dépenses.

Les Frensh modèles

À ce jour, la Frensh, propose deux modèles route et un modèle de trail.

La gamme Route

  1. Run’One : coureurs quotidiens, du débutant au confirmé. Trois coloris au choix : Jaune, Blanc et Noir, disponibles à partir de juillet 2022.
  2. Carb’One : plaque carbone, dédiée à la vitesse et distances jusqu’au marathon (maximum), pour coureurs confirmés. 2 coloris au choix : Jaune et Noir, test détaillé dans la suite de l’article.

La gamme Trail

  1. Trail’One : toutes distances,  coureurs universels de tous poids.

La Frensh Carb'One sur le papier

La Carb’One est conçue pour toutes les distances jusqu’au marathon, pour coureurs universelles de poids légers.

  • Drop : 7 mm
  • Hauteur de talon : 32,5 mm
  • Masse : 255 g en 42
  • Insert intermédiaire : plaque de carbone 3D pleine longueur
  • Tige : Maille PES d’ingénierie Jacquard du groupe Paiho
  • Accroche BUFFGRIP

Prix constaté : 169 € ou 298,80 € (pour 2 paires).

Carbon en Frensh !

Note : texte extrait du site web de la Marque Française de Chaussures : La Frensh.

« La souplesse des mousses utilisées dans les chaussures la Frensh permette de réduire la consommation d’oxygène du coureur et donc sa dépense d’énergie. La mousse agit par un effet de « boost » propulsif.

Cette souplesse de la semelle en mousse est associée à la rigidité de la lame en carbone qui, prise “en sandwich” entre 2 zones mousse, permet de préserver les articulations et agit par un effet de rebond plutôt que d’écrasement.

Les gains sur la consommation énergétique des chaussures à lames de carbone sont en moyenne de 4 % aussi bien pour des élites (<32 minutes au 10 km) à des vitesses comprises entre 14 et 18 km/h que pour les coureurs amateurs. »

Le Frensh design de la Carb'One

Généralement, je ne suis pas très fan des chaussures de couleur noire, mais dans ce cas, le mélange bleu/blanc/rouge de la semelle plus les lacets et intérieur rouge ne passe pas inaperçu. Un rappel (couleur bleue) du logo de la marque est présent sur l’extérieur de la chaussure.

Afin d’avoir un bon maintien du couple pied / cheville, la Carb’One possède une languette solidaire de la chaussure (en maille Polyester avec mousse ). La longueur des lacets est suffisante et la matière choisie idéale pour ne pas glisser sans pour autant trop comprimer.

Afin de se chausser plus facilement, cette chaussure route possède également une petite boucle à l’arrière du talon.

Le design incurvé de la semelle (rocker ou rockering) donne un effet à bascule plutôt intéressant, à voir sur le terrain.

Lors du premier essayage, le constat est que la Carb’One est bien ajustée et confortable. Le talon est bien maintenu et la tige en maille PES (d’ingénierie Jacquard du groupe Paiho) à l’air très souple, respirante et elle englobe parfaitement le pied.

Phase Test : Ça va Carb'urer ?

Comme la plupart des chaussures (route ou trail) que j’ai en test , ce modèle a été testé sur plus de 200 kilomètres, sur route, chemin, sous la pluie, et sur piste type latérite, le tout sur des séances à allures lentes et rapides.

Avant de me sentir totalement à l’aise dans la Carb’One, il fallut une bonne centaine de kilomètres. Cela est sûrement lié à la plaque de carbone 3D pleine longueur qui rigidifie la semelle de la chaussure.

Ensuite revenons sur l’effet “rocker” , qui théoriquement permet une propulsion naturelle en avant à moindre coût énergétique à chaque foulée. Effectivement au fil des kilomètres cette impression de basculement vers l’avant se fait plus naturellement et la foulée semble plus efficace que sur une chaussure de running non carbone.

Je n’ai pas testé d’autres chaussures à plaque carbone, donc difficile de comparer. Mais ce modèle possède un bon dynamisme et semble tenir ses promesses. Il est difficile de tester vraiment si la chaussure aide à réduire la fatigue comme l’annonce La Frensh, mais lors de mes sorties, je n’étais pas forcément plus fatigué.

... légères pour courir plus vite et plus loin ...

La sensation d’amorti est présente. Je pense que la plaque carbone “casse” un peu cette sensation, mais bon c’est bien le but de la plaque d’être, à voir donc dans le temps si l’amorti reste constant.

Lors de mes entraînements au club, la Carb’One n’a pas fait défaut sur les séances rapides (400, 500, 1000 et 2000 m). Le retour d’énergie est bien marqué et la relance efficace.

Bon, viens la question que tout le monde attend : ai-je couru plus vite avec ces chaussures Frensh ? Honnêtement, je ne sais pas. En tout cas, je n’ai pas couru moins vite. Mais ce que je peux confirmer c’est que l’allure semble plus facile à maintenir, et la Carb’One incite même à l’accélération.

Sur les routes et les trottoirs mouillés, l’adhérence de la semelle extérieure BUFFGRIP est sans faille. Je l’ai même testé sur mes sorties sur sentiers et idem, pas de soucis majeurs d’accroche.

ITW du créateur de La Frensh : Jérôme Soullard

Comment es-tu passé des voitures aux chaussures ?

Alors tout est parti du confinement ou je courais et j’avais quelques soucis avec mes chaussures. J’ai dû acheter 2 paires en l’espace d’un mois et je me suis dit que ce n’était pas accessible à tout le monde de se permettre ce genre de fantaisie. Mon expérience dans l’automobile et les solutions de financement m’ont conduit à développer une formule de paiement inédite dans le milieu du running en proposant aux utilisateurs de mensualiser leurs chaussures et en leur faisant bénéficier de conditions commerciales attractives( en clair le client économise pratiquement 20 € par paire qu’il reçoit).

Pourquoi La Frensh comme nom de marque ?

Alors La Frensh, je vais me faire taper sur les doigts en expliquant mais c’est pour faire le mix de Frensh Shoes, qui à très court va en dire avec la sortie de modèles fabriqués en France.

D’où t’es venu l’idée du paiement en 12 fois sans frais pour tes chaussures ?

Comme dit un peu plus haut de mon expérience dans l’automobile chez des constructeurs de notoriété internationale (je ne veux pas citer les marques pour pas faire de pub), il est tellement plus simple de parler de mensualité que du prix d’un véhicule qui ferait fuir les consommateurs. Donc je me suis dit qu’il fallait que je mensualise les chaussures et que le client y trouve un réel avantage financier.

La marque La Frensh est française, mais tes chaussures sont fabriquées hors Europe, pourquoi ?

Tout simplement car en mars 2021 quand j’ai commencé a bosser sur le projet j’ai contacté toutes les usines en France( et il n’y en a pas beaucoup) toutes les usines en Europe …… bilan on m’a pris pour un fou, alors comme je ne voulais pas m’arrêter j’ai contacté l’Asie entière et j’ai fais fabriqué plein de prototypes, réalisé plein d’essais et j’ai réussi à mettre les produits que je voulais sur le marché

Quelles sont tes projets futurs ?

Mes projets sont simples une ligne de vêtement complète pour la course à pied et le trail, une ligne de vêtements sportswear mais bien entendu deux nouveaux modèles. Un modèle running et un modèle trail en collaboration avec VIBRAM et surtout une fabrication en France et qui plus est chez moi dans les Deux-sèvres.

Penses-tu que La Frensh a sa place au milieu de la jungle du trail / running ?

Bien entendu. Sinon, je ne serais pas allé au bout de mon projet. Mais je resterai un artisan du running le plus longtemps possible et quand je dis ça, c’est que je souhaite rester dans des volumes de distribution modeste.

Un mot sur vos partenaires ?

Un mot alors on va en faire plusieurs : Équipe de France Militaire de Triathlon.

Connaissais-tu Outdoor and News ?

Non en toute transparence pas avant que tu prenne contact avec moi.

Un adjectif qui te caractérise ?

Déterminé.

Une chaussure de route pour qui ?

À mon avis, cette chaussure est plutôt destinée aux coureurs (et coureuses) confirmés (sans être un élite), de poids léger, qui sont à la recherche d’un modèle avec plaque carbone, stable, confortable et un bon compromis sur l’amorti.

Je la conseille plutôt aux sportifs ayant une foulée universelle cherchant une chaussure aux entraînements quotidiens et cherchant à travailler la vitesse.

Avec un poids d’environ 260 g (en pointure 42), elle permet de couvrir toutes les distances, mais je pense que la limite reste le marathon.

Notes

8/10
  • Design : 8/10. Une réussite pour un premier modèle route.
  • Performance : 9/10. Chaussures légères et lame carbone permettant de bonnes séances de vitesse.
  • Stabilité : 8/10. Bonne stabilité des semelles intermédiaires en EVA, associées à la rigidité de la lame carbone.
  • Confort : 8/10. Confortable et légère
  • Sensation : 8/10. Bonne transition du talon jusqu’à la poussée des orteils.

Notre avis sur la Frensh Carb'One

Longtemps réservée aux coureurs élites, la marque casse les codes en proposant une chaussure à plaque carbone à prix mini.

Mieux encore, La Frensh donne la possibilité de payer en plusieurs fois sans frais.

Nouvel acteur dans le monde du running, l’entreprise a conçu un bon premier modèle de chaussure de route avec plaque carbone, et cela sans sacrifier le confort et l’amorti.

 

En résumé :

La Frensh Carb’One saura satisfaire une grande variété de coureurs et de coureuses rapides.

Découvrez-la ainsi que les autres modèles directement sur l’e-shop de la marque. Celle-ci propose également une gamme de vêtements pour le running  présentant un excellent rapport qualité/prix.

 

Rédaction et crédit photos : Carlos et La Frensh.

 

Envie de découvrir d’autres produits de sport outdoor ? N’hésitez pas à consulter notre rubrique « Testés pour vous ».

Vous ne voulez rien rater de l’actualité des sports nature ? Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.