Brooks Cascadia 16 : retour gagnant ?

Brooks a lancé courant 2021 la version 16 de son iconique modèle : la Cascadia. Nous avons pu tester ces chaussures trail de fond en comble. Que valent ces Brooks Cascadia 16 sur le terrain ? Découvrez notre avis dans cet article.

Brooks Cascadia : retour aux sources

La Cascadia a été ma première chaussure de trail. À l’époque, il s’agissait du modèle 7. J’étais convaincu alors par la robustesse et le confort proposés par la marque de Seattle. Le modèle d’alors était développé avec Scott Jurek.

Puis, au fur et à mesure de l’évolution des versions, le problème récurrent de la fragilité au niveau du mesh est devenu de plus en plus criant. J’ai donc changé de « crèmerie », à contrecœur, mais finalement sans regret.

Alors, quand l’occasion de pouvoir remettre des Cascadia aux pieds s’est présentée, je n’ai quasiment pas hésité. D’autant plus que les premiers retours de cette version 16 faisaient état d’une véritable amélioration quant à la solidité.

Cascadia 16 : sortie de boîte

L’ouverture de la boîte permet de découvrir les chaussons, revêtus de leur parure jaune poussin. Classe !

Personnellement, j’aime beaucoup. Je sais bien que la couleur n’est pas ce qui me fera avancer plus vite ou plus longtemps, mais je trouve ce jaune juste bien : ni trop criard, ni trop terne.

Sortie de boîte : jaune poussin

À première vue, la chaussure semble être assez solide. Du moins, les matériaux laissent penser que Brooks a tenu compte des remarques consommateurs.

Le chaussant est accueillant, et mes pieds de Hobbit ont trouvé toute la place qu’il leur fallait.

Brooks Cacscadia 16 : quelques données techniques

On retrouve sur cette version des éléments qui ont fait la force et la réputation de ce modèle trail.

Ainsi , l’amorti est optimisé grâce à la semelle DNA LOFT v2, dont l’épaisseur a été augmentée de 2 mm. Mais le poids de cette semelle a quant à lui diminué de 20 %.

Il s’agit de la vraie nouveauté, puisque cette technologie équipe déjà les autres segments de la marque.

Un autre point fort des Cascadia, quelle que soit la version, reste la protection. Le pare pierre avant, celui situé à l’arrière, mais aussi la technologie Ballistic Rock Shield sont autant d’éléments qui permettent d’aborder sereinement les terrains les plus cabossés.

Le poids de la chaussure est également revu : on arrive désormais à 320 g en 44. Relativement lourd, mais finalement cela reste dans les standards de la catégorie.

Le drop est de 8 mm : 29 mm à l’arrière pour 21 mm à l’avant.

 

Détail du pare pierre
Plaque ballistic rock shield
À la pesée

Et sur le terrain ?

Assez de bla bla, maintenant que nous savons à quoi elles ressemblent il est temps d’aller voir ce qu’elles ont dans le ventre.

J’ai donc opté pour une diversité de terrains de jeux afin de vraiment savoir quelles étaient leurs limites et leurs points forts.

J’ai donc expérimenté les Cascadia 16 dans des sous bois, avec de la boue, sur du sec, sur de la rocaille et aussi… sur du bitume.

Clairement, en mode trail, on a affaire a de vraies clientes. Une très bonne stabilité : pas une fois ma cheville n’a décidé de vriller. Et çà, c’est un vrai point positif en ce qui me concerne.

la signature Brooks

Dans la boue, je n’ai pas encore trouvé un modèle qui fasse vraiment le job. Bien que cramponnées correctement, ces Cascadia passent dans la boue, mais se remplissent assez facilement. À l’instar de toutes les chaussures que j’ai pu avoir aux pieds. Donc sur ce point, le sentiment est neutre.

Sur de la rocaille de Belledonne, elles tiennent. C’est à dire qu’il n’y a pas d’effet ziiip sur les cailloux. À voir sur les cailloux calcaires mouillés, mais sur ce genre de caillasse, la traction est assez bonne.

Sur le bitume, là où les premiers modèles que j’avais pu tester avaient un rendu plus qu’honorable, j’avoue que ce n’est pas du tout le terrain de jeu de cette version.

En effet, j’avais opté pour les Cascadia sur le Lyon Urban Trail (une idée saugrenue me direz-vous). Eh bien, la sensation de taper est forte. Trop même.

Afin d’être sûr que le bitume n’était pas fait pour elles, j’ai remis le couvert sur la Saintexpress. Si la première partie en nature a été un vrai régal, les 15 derniers km ont été bien moins agréables.

Cascadia 16 : l'avis du testeur

Je suis au final assez satisfait de cette nouvelle mouture proposée par Brooks.

On a affaire a une vraie chaussure de trail , qui saura accompagner bon nombre de coureurs sur la plupart de leurs sorties, longues, ou mêmes courtes. Il s’agit là de chaussons taillés pour enfiler les km.

Après 250 km avec, il n’y a pas (encore) de signe d’usure prématurée.

Maintenant, les Brooks Cascadia 16 doivent rester sur leur terrain de jeu, car en dehors, eh bien on est tout simplement hors jeu.

Je donne donc un satisfecit à Brooks pour avoir su prendre en compte les remarques consommateurs, et faire évoluer son modèle iconique dans un très bon sens.

 

Pare pierre avant
Attache guêtre
Languette

Rédaction et photos : Jean Seb

Pour découvrir d’autres tests produits Outdoor and News, rendez-vous sur notre page « Testés pour vous ».

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur les réseaux sociaux : Instagram ou Facebook.

Pour finir de vous convaincre, venez visiter le site de I-RUN où vous trouverez vos nouvelles pantoufles, qui ne redeviendront pas des vieilles chaussures passés les 12 coups de minuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.