Sélectionner une page

Sébastien BUFFARD

Profession : vétérinaire

Âge  : 37 ans

Pierre BORIE

Profession : employé dans le garage familial au pied des montagnes pyrénéennes

Âge  : 34 ans 

Mickaël PASERO

Profession : responsable service des sports

Âge  : 35 ans

Un rituel de course :

S : rien de très original mais  j’ai toujours dans mon sac une photo de mes 3 loulous, penser à eux et ma femme me donne de la force dans les moments difficiles

P : Ahah !!! Qui n’a pas de rituel !!!! En course j’ai en permanence la photo des gens que j’aime avec moi. Leur présence est essentielle. Sinon je suis un grand mangeur de bananes… on peut dire que c’est un rituel ça ?

Le moment que je ritualise le plus c’est surtout l’avant course avec la pose des Activeplus4U. Je n’y échappe pas à toutes les courses.

M : sourire aux bénévoles

Une qualité :

S : plutôt robuste, je n’ai jamais été blessé

P : consciencieux

M : persévérant

Un défaut :

S : le mental quand ça ne va pas

P : ponctualité … toujours en retard

M : anxieux

Ton pire cauchemar :

S : je ne suis pas sujet au cauchemar !

P : Le 80 du Grp 2016. l’année du décès de mon papa et abandon à mi-course. S’en est suivi plein de galères et de choses négatives. Mais elle m’a permis de rebondir et me retrouver. Etre soi dans ce sport est important; Les sponsors et autres « vautours » ont vite fait de vous faire perdre la tête. 

M : UTMB 2015, abandon aux Contamines

Ta course rêvée :

S : le grand raid, même après 5 participations, cette course me fait encore vibrer !

P : Il y a tellement de belles courses à faire. Je pourrais rester dans les mythiques style utmb ou la diagonale, mais les courses du Nord m’attirent aussi. La Tromso ou encore la Glencoe skyline seraient en tête de liste. 

M : refaire l’UTMB

Une anecdote sur une course :

S : sur la transmartinique en 2012, j’ai tourné en rond pendant 1h30 au milieu des bananiers pour finalement revenir au ravitaillement que je venais de quitter, la loose!

P : L’Ultra Lat du Luchon aneto trail, 2/3 de course en 4eme position…gros ravito en mode j’ai trop faim. Je me goinfre de banane et jambon de pays !!! Je repars avec des bananes dans les poches du sac… tranquille no stress, j’appelle mon amie et envoie une photo à un pote qui tient un mag sur Luchon… j’aurais pas du… mon surnom Pierrot le Banane vient de là. 

M : Diag 2016, dans le dur au début du sentier du Taibit, je marche 15′ puis décide de faire demi tour pour abandonner mais après 10′ de descente je me pose et me dis: “qu’est ce que tu fous là? pourquoi tu fais ça?” Je suis reparti en décidant de chercher la réponse d’ici la fin de la course afin de donner du sens à tout ça et j’ai réussi. Je n’étais pas à quelques mètres de déniv près!

Depuis quand pratiques-tu le trail ? et où ? :

S : depuis 2009 sur le grand raid des Pyrénées, en Ariège au milieu de montagnes bien rudes et sauvages

P : Je me suis mis au trail il y a 4 ans après un gros passif de cycliste. Envie de voir autre chose. 

Dans les Pyrénées. Dans la vallée de la Barousse où j’habite mais aussi dans le Luchonnais accompagné de mon ami Julien Courbet. Je randonne beaucoup aussi dans les Hautes-Pyrénées.

M : depuis 2010 dans l’Isère au bord du lac de Paladru

Ton principal objectif pour 2019 :

S : le grand raid, j’y retourne après 2 années off une éternité !

P : Pour 2019 je n’ai pas encore de calendrier de course. ça sera a l’envie et ne veux pas me contraindre au tirage au sort etc etc. La saison attaque fin février avec la nocturne du bout (65) en duo avec Julien Courbet. Le Luchon Aento trail est aussi au programme.

M : Marathon de Milan, Grand Duc de Chartreuse, un ultra mais lequel…? Tor des géants peut être

Tes aspirations :

S : retrouver les sensations qui m’ont fait venir à ce sport (plénitude, liberté, plaisir…), découvrir de nouveaux terrains de jeu et partager avec la famille , les amis

P : Trouver le juste équilibre entre passion et famille. Ne pas délaisser les gens qui nous entourent pour faire notre passion car ce sont eux avant tout notre raison de vivre.

M :

Team PYRENEUS, pourquoi et comment ?

S : par hasard, Mika Pasero qui entraine Pierre Borie lui a parlé de moi. Il m’a appelé et cela s’est fait naturellement. Les contraintes sont faibles mais la motivation est grande!!

P : En fait j’étais à l’origine de cette équipe qui était une bande d’amis soucieux de représenter l’identité Pyrénéene.  Puis l’envie de construire une équipe plus « compétitive » nous est venue et c’est la que nous nous sommes tournés avec Fabien vers Mika (qui est mon entraineur) Ugo et Aubin. 

M : par affinité avec une bande de copains: Seb Buffard, Pierre Borie notamment

Qu’est-ce qui est important dans le fait d’intégrer un Team ? :

S :  le plus important est avant tout de s’entendre avec les différents membres  et d’avoir la même philosophie

P : Comme je disais au dessus, se retrouver entre potes qui ont les mêmes valeurs et envies. Le partage et la simplicité seraient les maitres mots.

M : la cohésion de groupe, le partage

Et Brubeck dans tout ça ? :

S : j’ai découvert la marque grâce au team et j’ai de suite été séduit par la qualité et la technicité des produits. Aucune marque grand public ne peut rivaliser.

P : Ahah !!! Alors là c’est un peu la question piège !!!! Je suis le seul de l’équipe à ne pas être sponsorisé par Brubeck car je suis Ambassadeur Salomon – Suunto.

M : Curieux de découvrir cette marque made in EUROPE!

Merci à eux d’avoir accepté de jouer le jeu.

Suivez les dans leurs aventures sur :

https://www.facebook.com/pyreneus/

https://www.brubeck.fr/

REDACTEUR : NICOLAS / CREDIT PHOTOS : FACEBOOK des coureurs 

 

Copyright © 2019 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!