Sélectionner une page

Ce dimanche 12 mai, alors que Paris retrouvait une lumière et des températures printanières, 10 000 coureurs ont pris le départ d’une course insolite qui, en 3 éditions, est devenue un rendez-vous running incontournable de la capitale.

Et pour cause, la promesse de Run my City played by Salomon est aussi originale que séduisante : courir hors des circuits habituels, à travers quelques-uns des monuments qui font de Paris l’une des plus belles villes du monde. Le tout, sans la pression du chrono, pour mieux profiter des innombrables trésors cachés que la ville a à offrir.

 

À retenir :

·         10 000 participants pour cette 3e édition (+40% par rapport à la dernière édition)

·         2 boucles, de 9 & 15 km, au cœur des 1er, 4e, 5e, 6e, 7e, 8e et 9e arrondissements

·         Une vingtaine de sites traversés

·         3 formules : solo, duo & team de 4 (nouveau !)

·         Des animations originales tout au long des 2 parcours

.

ENTRE AMIS, EN FAMILLE ET ENTRE COLLÈGUES…

Ils étaient 4 000 la 1ère année, 7 000 en 2018 et pas moins de 10 000 cette année. Si le nombre de participants au départ de Run my City croît de manière substantielle chaque année, c’est grâce au concept innovant de ce rendez-vous qui mêle course à pied et immersion touristique… Le tout, sans la pression du chronomètre pour détourner l’attention des coureurs.
Dès lors, courir n’est plus qu’un prétexte pour prendre le temps de lever les yeux et de profiter de la beauté des lieux que l’on traverse.
Au menu, 2 distances – 9 ou 15 km -, une vingtaine de monuments à traverser et 3 formules au choix : en solo, en duo ou à quatre. Parisiens pure souche ou de passage, coureurs confirmés ou sportifs du dimanche, tous sont là uniquement pour se faire plaisir et partager leurs foulées entre amis et en famille. Cette année, on notera également une forte implication des comités d’entreprises. Plus de 500 inscrits ont en effet décidé de prendre part à l’aventure entre collègues de travail. Une autre manière d’envisager le team building…

COURIR À LA DÉCOUVERTE DES MERVEILLES CACHÉES DE LA CAPITALE

Comme l’année dernière, le camp de base était situé sur le Parvis de l’Hôtel de Ville, point de départ et d’arrivée pour les city runners. Et en prime, ces derniers ont pu découvrir les fastueux décors des plus beaux salons de la Marie de Paris.  
Les inscrits à la boucle de 9 km ont eu la chance de traverser l’Hôtel de Sully, siège du Centre des monuments nationaux, non loin de la Place des Vosges. Ils se sont ensuite émerveillés devant les sublimes plafonds boisés de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, en plein cœur du Marais. Ils ont enchainé avec le Musée Cognaq-Jay, le Forum des Halles, la Mairie du 2e et le Passage des Panoramaset ses restaurants typiquement parisiens en enfilade.
Le tracé les a menés par la suite à l’école Grange Batelière, la Mairie du 9e et sous l’incroyable verrière en coupole de la Bibliothèque Nationale de Paris Richelieu avant de les conduire dans l’un des plus beaux jardins Paris, celui du Palais Royal.
Dernière étape avant de rejoindre l’Hôtel de Ville, ils ont pu admirer les façades d’inspiration gothique de la Mairie du 1er arrondissement, seul lieu commun traversé par les 2 courses. 

La boucle de 15 km réservait également de belles surprises ! Le parcours débutait par un haut-lieu de l’enseignement et de la recherche, le Collège de France, nouveauté sur l’édition 2019 de Run My City. Un peu plus loin, les participants ont pu s’émerveiller à loisir devant le faste décor du Petit Palais et ses dorures flamboyantes avant de pénétrer dans la Mairie du 5e puis dans la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs de Saint-Germain.
Le flot de coureurs s’est ensuite engouffré dans la charmante et pittoresque cour du Commerce Saint-André, regorgeant de bâtiments remarquables.
Place ensuite à la Monnaie de Paris et aux Beaux-Arts que certains des coureurs ont peut-être rêvé un jour d’intégrer.
Après un petit détour par la Mairie du 7e, les participants sont allés côtoyer les sublimes sculptures de Rodin.
Il leur resterait encore à traverser l’UNESCO et la Mairie du 1er avant de rejoindre la ligne d’arrivée sur le Parvis de l’Hôtel de Ville.

En plus des lieux traversés, les coureurs ont pu profiter des nombreuses animations proposées sur le parcours : de la batucada, des fanfares, du breakdance, un accordéoniste ou encore un choeur de Gospel… Autant de prétextes supplémentaires pour oublier l’effort et se plonger dans l’ambiance si particulière de ce rendez-vous unique…

DES RUNNERS UNANIMES…

« C’est dément et tellement original… Quel privilège de redécouvrir Paris de cette manière ! »
« Sans le chronomètre et avec toutes ces beautés à portée de main, on ne ressent plus l’effort… »
« Quelle magie incroyable… »

Voilà quelques-uns des testimoniaux recueillis à l’arrivée témoignant de la réussite de cette 3e édition.
Tous les participants sont unanimes sur le fait que sans le chronomètre, la manière d’appréhender la course est bien différente… Dès lors, le téléphone n’est plus là pour mesurer la performance mais pour immortaliser les différents lieux traversés en photos.
Les coureurs s’arrêtent, observent, découvrent, prennent le temps… On est loin d’une course formatée traditionnelle… Bienvenue dans le running plaisir !

 

 

Rendez-vous en mai 2020 pour la prochaine édition de Run my City

Copyright © 2019 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!