Sélectionner une page

Nous (comprendre : nous, les coureurs) connaissons bien « Octobre Rose ». Nous avons tous déjà participé à une course qui proposait un format « rose », comme par exemple, les célèbres Odyssea. Mais à plus grande échelle, Octobre Rose, c’est d’abord une action de communication associative qui accompagne la recherche pour le cancer du sein, au travers d’innombrables formes (courses, triathlons, marches, événements) qui rayonnent au niveau national.

.

Comment se bouger pendant Octobre Rose ?

Le mois d’octobre est rose, comme le petit ruban qui logotype la campagne de dépistage et de récoltes de fonds, parce qu’il met en lumière, un cancer féminin, le cancer du sein. Courir, marcher, se bouger rose, que l’on soit homme ou femme, c’est ajouter une dimension supplémentaire à son effort, lorsqu’on ne court ou ne marche, ou ne bouge plus QUE pour soi, mais aussi pour soutenir une cause, et c’est exactement ce qui a donné envie à Laurence Le Goff de créer un Marathon un peu particulier. Un Marathon de Danse, oui, avec des vrais dossards, et même un podium !

Qui est Laurence Le Goff ?

Pour l’anecdote, Laurence, j’ai fait sa connaissance par hasard en haut d’un col en Belledonne,  pendant l’Echappée Belle le 24 août dernier, sous une chaleur intense et un soleil de plomb, cette belle blonde tentait de faire une micro sieste. « Moi je suis plutôt du soir en fait, j’ai plus d’énergie quand la nuit arrive. » me dit-elle d’une voix lasse. Pas question de la laisser là-haut, on l’embarque avec nous. Une fatigue très logique quand on sait qu’elle était arrivée en covoiturage le matin même depuis Tours et n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Le ravito suivant atteint, le café avalé, la vraie Laurence a fait son apparition. Et j’ai compris à qui j’avais vraiment affaire : une machine de guerre, une boule d’énergie, un rayon de soleil infatigable qui s’est transformé en volcan dès la nuit tombée. A me faire grimper les cols à une allure improbable vu mon manque de prépa en dénivelé, il a fallu qu’elle fasse la conversation pour deux vu que je devais choisir entre parler et respirer et c’est justement, dans les pentes ascendantes que j’ai découvert une véritable amazone des temps modernes qui organise et encadre aussi bien des séances de trail et renfo, que de plogging (run + ramassage de déchet fitness) parmi bien d’autres choses. Notamment son Marathon de danse, à l’occasion d’Octobre Rose.

Le cancer du sein : ça peut tous nous concerner ?

Et tant qu’à vous raconter ma vie… Le cancer du sein me touche particulièrement puisque ma mère en a eu un il y a quelques années, qu’elle est d’ailleurs en phase de rémission (traduire : youpie il est parti mais on ne va pas sabrer le champagne parce qu’il peut très bien revenir) et que c’est mon exemple en terme de guerrière qui vit sa vie de femme/maman/salariée/sportive, tout de front et avec la classe en prime. D’ailleurs, lorsque son traitement a été terminé, elle a voulu fêter ça en grimpant tout en haut du volcan El Teidé de Ténérife qui est quand même à 3700m d’altitude. Ca vous donne une idée du personnage. Bref, se bouger pour le cancer du sein, ça me parle.

Le Marathon de danse Octobre Rose organisé par Laurence, c’est quoi ?

« Plus tu danses, moins il avance » : 18 octobre à Saint-Cyr-sur-Loire à partir de 20h… Jusqu’à 8h du matin le lendemain, soit 12h consécutives à s’enflammer sur le dancefloor !

Cri de guerre du Marathon Rose de Laurence, qui explique ici la genèse et le déroulement de son projet  A ECOUTER ICI

La danse est une très belle manière de se réunir, d’installer la bonne humeur, la vie et de chasser le reste ! Se déployer et injecter du mouvement dans un contexte sombre. Colorer des souvenirs et des périodes difficiles pour toutes celles qui sont touchées de près ou de loin par le cancer du sein. Faire gagner l’espoir et la solidarité, aussi. Toucher les citoyens, sensibiliser, communiquer avec grâce et énergie, un peu comme Laurence, finalement !

Pour s’inscrire, c’est par ICI 

Quelques infos sur le mouvement : 

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2019, pour la 26ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en mobilisant. Pour l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.

Pour tout savoir, rendez-vous ici  

Article écrit par Elena

Copyright © 2019 outdoorandnews.com. All Rights Reserved.