Sélectionner une page

Voici le test de la toute dernière frontale issue de chez Petzl : la NAO+

Il s’agit pour moi d’une vraie nouveauté, habitué que je suis à ma bonne vieille Silva. C’est donc sans préjugé ni préconçu que je vais m’atteler à rédiger l’essai.

 

Découverte du produit : 

La frontale est jolie à regarder, un mélange de rouge, de blanc et de noir. Les élastiques de maintien sont rouges, tout comme la batterie ainsi que la coque du capteur. La coque d’ensemble est restée blanche.

Le design de la NaO+ ne vous aidera pas à courir radicalement plus vite, ni à vous permettre d’aller défiler à la fashion week d’autant qu’une frontale en principe se porte la nuit ou conditions sombres, mais au moins l’effort de couleurs est apprécié.

Dans la boîte, on trouve

-la lampe

-la batterie

-le prolongateur USB pour brancher sur l’ordinateur

-le headstrap

La première impression est qu’on a affaire à un vrai produit de qualité, bien abouti et bien pensé.

Sur la balance, voici les mensurations de la demoiselle :

nalig

Petzl la mesure à 185g, la où je suis à 194g. On est donc dans la marge d’erreur, et rien de bien surprenant, ni de dérangeant.

[DONNEES PETZL]

NAO® +

Lampe frontale multifaisceau ultra-puissante, rechargeable et programmable, grâce à l’application MyPetzl Light. Dotée de la technologie REACTIVE LIGHTING qui adapte automatiquement l’intensité lumineuse aux besoins de l’utilisateur.

Avec sa puissance de 750 lumens, NAO + est la référence pour les activités engagées de nuit ! Intelligente et programmable, elle est totalement au service de la performance. Grâce à l’application mobile MyPetzl Light, le sportif peut consulter, en temps réel sur un smartphone ou une tablette, l’autonomie restante et adapter les performances de sa lampe frontale. Il lui suffit de télécharger des profils prédéfinis ou de créer ses propres profils personnalisés. Pendant l’activité, avec la technologie REACTIVE LIGHTING, NAO + évalue la luminosité ambiante et adapte dans l’instant sa puissance d’éclairage aux besoins du sportif. Avec une énergie optimisée et des manipulations réduites au minimum, le sportif peut se concentrer sur son activité !

Voilà  les données constructeur concernant la NAO+.  Rien à redire ni ajouter sur ces données.

L’évolution de la « bestiole »

13557079_109665399468149_351448392_n

Pas de grosse révolution en terme de design. Une recette qui gagne n’a pas grand intérêt à être changée. On retrouve toujours le bouton d’action avec le cadenas pour verrouiller la lampe et éviter tout allumage intempestif pendant le transport par exemple, ou alors pendant l’utilisation. Le capteur de luminosité est en haut, et les deux faisceaux sur le bas.

Au niveau de la puissance, on sent clairement la course aux lumens : de 335 pour la première version, la dernière version affiche clairement la couleur avec 750 lumens promis. Mais le mode max, est à utiliser avec parcimonie car la batterie  se décharge très vite.

IMG_6340

 

Connexion Bluetooth

La vraie nouveauté de cette version réside dans le fait que la technologie Bluetooth Smart fait son apparition. Cela signifie que les réglages de la lampe s’effectuent depuis son smartphone. Utile quand vous voulez gérer votre batterie et moduler les éclaires en fonction de votre activité, directement sur le terrain. L’appli est gratuite et fonctionne avec IOS ou Androïd.

On peut même faire varier en direct l’intensité de la lumière émise. Les lumières rouges à l’arrière permettant d’être vu lorsqu’on est sur une route par exemple, se règlent également sur cette application. Il est possible de choisir le mode fixe, clignotant ou sans diodes rouges.

Sur le terrain, c’est assez amusant de faire moduler son éclairage en fonction des différents profils. Et le fait de pouvoir tout régler sans passer par un ordinateur (que l’on ne trimballe pas forcément partout) est un vrai plus.

Nao08

Captures écran MyPetzl Light

l2lm5wp6iiltiuofyzti

Premier allumage

Si comme moi, vous êtes trop pressés et ne lisez pas les modes d’emploi avant de commencer à vous servir de vos nouveaux jouets, vous allez vous demander pourquoi elle ne fonctionne pas.

Il faut brancher la batterie et ensuite à vous de vous amuser.

Le premier allumage est convaincant. Je m’amuse un peu avec, je passe mon doigt sur le capteur pour voir comment fonctionne le reactive lighting. La nouveauté sur ce modèle est la présence de diodes rouges dans la coque de la batterie, avec 3 modes au choix : clignotant, fixe, éteint.

Essayage 

Rien ne bouge dan mon salon. Le réglage se fait par serrage du cordon avec ajustement sur la tête. Pas de problème avec les parties en plastique en contact du front. Je saute rien ne bouge, sauf ma voisine du dessous qui visiblement n’a pas trop apprécié l’expérience-pardon madame, je ne le referais plus, promis.

Sur le terrain

Conditions du test : sorties nocturnes (c’est mieux) sur un parcours mixte : forêt, ville (éclairage public donc), et chemins sans éclairage. températures positives et présence brouillard.

Première sortie : mode réactiv enclenché, réglage trail running donc 3 modes éclairages. Max autonomy, std, max power

Un peu bizarre le mode réactiv avec buée et brouillard. Mais au final on s’y fait très facilement.

Je finirai cette note avec le test grandeur nature sur la SaintéLyon.

La SaintéLyon : des températures oscillant entre -3° et 0°, dans une atmosphère sèche. Un peu de brouillard sur le début de la course et ensuite grand ciel étoilé. Mon interrogation concernait essentiellement la dégradation de la batterie en conditions froides. A titre de comparaison, chez Silva, j’ai pu observer que la batterie se déchargeait plus vite en conditions froides. Il semblerait qu’au dessus de -20°, la dégradation n’intervient que très peu. Je suis parti avec la frontale chargée à 100% et sur la course, j’ai maltraité la bestiole : mode normal, mode max, en reactiv ou en constant. Préalablement j’avais modifié le mode multi activité pour bénéficier d’un éclairage plus important, notamment dans la largeur du faisceau en mode normal (constant). Sur les ravitaillements, je n’éteignais pas la lampe. A aucun moment je me suis retrouvé en manque de lumière. J’ai du laisser la lampe allumée pendant presque 8h et au final, il me restait 33% de batterie. Donc les données constructeur pour la batterie sont juste. Je devais être sur une base 12h d’autonomie. Le max est donné à 6h30 d’autonomie.

 PETZL-NAO-Lampe-Frontale-Réactif-Lighting-Batterie

 

Conclusion du test

Pour ceux qui cherchent une vraie lampe qui éclaire bien et longtemps, ce produit est fait pour vous. De plus on peut l’utiliser pour plusieurs activités et son transport est facile car peu encombrant.

Les points positifs

technologie bluetooth smart

diode rouge arrière

puissance/autonomie

Les points d’amélioration

le prix : 160€ le prix conseillé.  Oui la technologie se paye.

Rédacteur : Jean-Sébastien Thomas

Copyright © 2014 - 2017 Outdoor and News.com. All Rights Reserved.