Sélectionner une page

Le 7 avril, ils constitueront 11% des 1000 concurrents du MARATHON DES SABLES.

→  250 km à pied dans le Sahara sud-marocain
→  6 étapes en autosuffisance alimentaire
→  50 pays 

CE QU’IL FAUT SAVOIR DU MARATHON DES SABLES

• 34e édition

• Sahara marocain, région de Ouarzazate

• Ultra-trail désertique en autosuffisance alimentaire

• 6 étapes, environ 250 km

• Plus de 20 000 participants depuis 1986

• Environ 1000 concurrents pour 2019

• Arrivée des concurrents au Maroc le 5 avril

• Top départ le 7 avril

« Les empreintes que vous allez laisser dans les Sables du désert marocain vont guider vos pas dans le reste de votre existence : il y a un avant et un après MARATHON DES SABLES. » Patrick BAUER.

 

Patrick BAUER
Créateur de l’épreuve et toujours à sa tête pour cette 34e édition, sait de quoi il parle : il a vu défiler plus de 20 000 personnes issues du monde entier et venues se confronter à la course légendaire, le MARATHON DES SABLES.

 

 11% DE CHEFS D’ENTREPRISE

 

Parmi ces explorateurs désertiques, chaque année, on retrouve une présence importante de chefs d’entreprise (11% pour cette 34e édition). Il faut dire que le MARATHON DES SABLES a de quoi séduire : c’est le premier raid désertique au monde, et son principe a fait date : 250 km à parcourir à pied en 7 jours (6 étapes), en autosuffisance alimentaire. Un confort minimum – une tente pour 8 concurrents et pas de commodités – et une dizaine de litres d’eau par jour : c’est tout ce que les marathoniens du désert reçoivent lors de leur périple. Un dénuement qui impose un retour aux sources bienfaisant pour les plus stressés de la vie, parmi lesquels, bien entendu, les chefs d’entreprise.

 

 Sandra OLANO (FRA), Directrice Générale d’un groupe de transport routier de 2300 personnes, mariée, trois enfants, cumule les casquettes. Pour elle, le MARATHON DES SABLES représente une véritable parenthèse dans sa vie hyperactive : « C’est un moment à moi pour faire le vide et me retrouver dans une bulle sans avoir à penser mais juste à vivre le moment. »

 

 


LE MDS, UNE LEÇON DE VIE

 

 Et puis le MARATHON DES SABLES représente aussi une leçon de vie sur laquelle s’appuyer de retour au bureau : il faut anticiper les difficultés (se préparer, choisir son équipement, sa stratégie nutritionnelle…), mais aussi réagir en fonction des impondérables (des ampoules, une chaleur abominable…). Au cœur du désert comme au sein d’une société, il faut franchir les étapes les unes après les autres, en gardant à l’esprit le but ultime : parvenir à bout de la course, ou faire tourner son entreprise.

 

 


LE MDS GOMME LES DIFFÉRENCES

 

 Enfin le MDS impose à chacun, quel que soit son rôle au sein de la société, l’humilité la plus totale : au cœur du désert, en pleine tempête de sable, les barrières tombent. Vous n’êtes plus un chef d’entreprise, vous êtes l’un des huit gars en train d’empêcher votre tente de s’envoler, ni plus ni moins. Voilà ce qu’ils viennent chercher, ces chefs d’entreprise : la vie rendue à son plus simple appareil.

 

 PLANNING

 

 • 5 avril : arrivée des concurrents au Maroc / départ voyages de presse court et long, transfert bivouac

 

• 6 avril : journée de contrôles

 

• 7 avril : première étape, retour voyage de presse court

 

• 8 et 9 avril : deuxième et troisième étapes

 

• 10 et 11 avril : étape longue (4e étape)

 

• 12 avril : étape marathon, dernière étape comptant au classement

 

• 13 avril : étape Solidarité MARATHON DES SABLES chronométrée et qualifiante

 

• 14 avril : journée libre

 

• 15 avril : retour des concurrents dans leur pays d’origine / retour du voyage de presse long

 

Plus d’info sur le Marathon des Sables

Copyright © 2019 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!