Sélectionner une page

LA REFERENCE VERTICALE !

7,6km 2000mD+

le RDV incontournable des amateur de D+…

Spécificité alpine de la discipline trail, la discipline KM Vertical (<5km pour 1000mD+) qui était autrefois réservée à une certaine élite venant bien souvent du ski alpinisme, s’ouvre peu à peu aux trailers et sportifs de toutes les disciplines.

Unique véritable double km vertical en France, le “K2” de Villaroger-les Arcs est devenu une épreuve phare de la discipline verticale. Les raisons ? Un parcours hors du commun avec notamment un passage sur glacier et une arrivée à 3226m. Avec ses 7,6km et 2000mD+, les “mensurations” du parcours ont de quoi faire pâlir le plus montagnard des trailers ! Avec près de 500 participants en 2017 c’est devenu l’une des courses verticales la plus populaire de l’hexagone. « Les trailers confirmés tenteront de passer sous la barre des 2h00 tandis que le randonneur sportif tentera de passer sous la barre des 4h pour devenir finisher !… les trailers découvrent souvent la discipline pour s’entraîner au D+ et se tester puis beaucoup y prennent goût surtout quand les parcours sont sympas avec des objectifs “montagne” bien identifiés : atteindre un sommet, un col ou encore refuge”. analyse l’organisateur Laurent Vinner.

Le parcours du K2 est très équilibré entre des passages ardus droit dans le pentu, des parties plus faciles où l’on peut relancer, autant soit peu qu’on en ait encore les moyens et une fin de parcours assez technique sur le glacier. Pour gagner l’Aiguille Rouge en tête du peloton, il faut être un coureur très complet.

Le départ se fait de Villaroger, petit village savoyard authentique de 400 âmes (altitude située à 1220m) surnommé “le paradis caché”, pour une arrivée au sommet de l’Aiguille Rouge (Altitude 3220m) point culminant de la station des Arcs que l’on atteint après avoir gravi le glacier du Varet. Pour cette 4ème édition, la date a été avancée au 8 juillet afin de profiter de conditions de course plus favorables sur le glacier car « il est généralement trop sec fin juillet”. “Une nouvelle date qui peut avoir comme conséquence, certaines années, de conserver quelques névés en aval du glacier ce qui n’est pas pour me déplaire …» commente Laurent Vinner .

L’an dernier, le sportif très polyvalent Yoann Sert avait été le plus rapide en 1h23’34, après avoir littéralement déposé Thibault Anselmet (1h29’43) et l’ancien triathlète de haut niveau Tony Moulai (1h30’41). Alors que la suissesse Elise Chabbey s’était imposée chez les féminines. Qui sera sacré début juillet en haut de ce mythique sommet ? La réponse dimanche vers 11h00 !

Et pour pimenter quelque peu le défi, chacun peut avoir un objectif à sa propre mesure, car si le titre de finisher se mérite certes une fois parvenu au sommet, il se décline sous plusieurs couleurs. En moins de 2h sur le K2, vous êtes un finisher Elite, en moins de 2h15 un finisher Platine, moins de 2h30 Or, moins de 2h45 Argent, moins de 3h Bronze, et enfin en moins de 4h simple finisher. Alors du candidat au podium au finisher, à chacun son défi !

Hâtez-vous car les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 juillet sur le site internet http://k2-tps.fr/

 https://www.facebook.com/tpstrails/

 https://www.facebook.com/tpsinfos/ 

https://www.facebook.com/TPSVerticalK2/

https://www.facebook.com/traildupetitsaintbernard/

https://www.facebook.com/monteedelancebranlette/

 

Copyright © 2018 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!