Sélectionner une page

La Tarentaise de bout en bout

C’est un défi gargantuesque que s’était fixé Julien Chorier. Parti vendredi 27 juillet à 8h de Val Thorens, le trailer Savoyard a vécu une aventure hors du commun sur les sentiers tarins. Durant 66 heures et 13 minutes, il aura fait un tour XXL de la vallée de la Tarentaise. Une balade de 295km et quasiment 20 000m de dénivelé positif qu’il a partagé avec de nombreux coureurs. 

Un défi hors normes

C’est un projet qu’il avait préparé depuis plusieurs mois, mais au départ de Val Thorens, vendredi dernier, Julien Chorier ne savait plus vraiment à quoi s’attendre. Au moment de s’élancer pour son Grand Tour de Tarentaise, l’envie d’en prendre plein les yeux, de découvrir de magnifiques paysages et de partager certaines portions du parcours avec des copains prenait le dessus… Mais l’ampleur du projet lui donnait un peu le tournis ! Les 272km et 18 000m de dénivelé positif initialement prévus se transformeront en 295km et quasiment 20 000m de D+ (19 900 exactement). Les sentiers balisés de l’itinéraire de Grande Randonnée se transformeront parfois en parcours du combattant mêlant orientation, décors sauvages voire parfois hostiles et sentes escarpées où seuls s’épanouissent les bouquetins. La météo caniculaire se transformera parfois en tempête de grêle, de pluie et de vent. Mais finalement, ce défi XXL ne perdit jamais de sa superbe et de son intérêt pour Julien Chorier. Et après 66h13 d’un voyage “extra-ordinaire” il revient à son point de départ dans la plus haute station d’Europe !

Ce défi personnel restera, sans aucun doutes, comme l’un des “temps forts” de sa carrière, car de son aveu, jamais il n’avait connu pareilles sensations. Celles d’un dépassement de soi extrême, mais jamais violent : Je suis allé chercher très loin dans mes limites et ai repensé à beaucoup de moments forts ou difficiles que j’avais vécu sur des courses ; ça m’a aidé à avancer, à dépasser les douleurs, mais à aucun instant je n’ai douté du fait d’aller au bout...”
Et pourtant, le parcours avait tout pour mettre à mal l’organisme et le mental de celui qui a déjà couru les plus prestigieux ultra-trails de la planète. Des chemins larges aux traces ‘exposées’ (vertigineuses) de la Vanoise, en passant par les sentiers peu pratiqués et donc difficilement visibles, ce Grand Tour de Tarentaise aura offert un menu pantagruélique à Julien, avec plus de 40 cols à franchir !

Une aventure partagée

L’un des objectifs de cette aventure avait été clairement annoncé, “courir pour partager“. Et c’est certainement sur ce point que cette performance d’ultra endurance aura été la plus marquante. Sur chacun des tronçons du parcours, le trailer de 38 ans aura pu compter sur le soutien moral et le tempo de “pacers” (coureurs qui l’ont accompagné, NDLR). Des copains, des partenaires d’entrainement, certains de ses partenaires, mais aussi des coureurs qui avaient entendu parler du projet et qui souhaitaient faire un bout de chemin avec lui. Durant les 3 jours et 2,5 nuits qui ont été nécessaires pour boucler la boucle, Julien a vécu des moments très forts avec chacun d’entre eux.

Mais c’est aussi grâce à son équipe d’assistance que cette aventure a connu une fin heureuse. Une douzaine de personnes, rassemblées autour des équipes d’Athlete 2.0 et Val Thorens, ont vécu une sorte d’ultra également pour assurer ravitaillement, logistique, communication, production d’image et soutien à Julien. Une sorte de course dans la course !

Au moment d’arrêter sa balise GPS, lundi à 2h13 du matin, l’athlète du team HOKA savait que cette performance sans précédent sur cet itinéraire allait peut-être lui donner envie d’autres défis de ce type et qu’il avait aussi donné le virus à tout son entourage qui a vécu ce projet aussi intensément que lui.

Et après ?

Le projet du Grand Tour de Tarentaise a connu un “avant”, un “pendant”, et il y aura aussi un “après”. Dès ce samedi 4 août, Julien présentera les premières images vidéo de sa chevauchée folle, lors d’une conférence de presse à Val Thorens à 18h.

Fin août, il s’alignera pour un autre objectif de sa saison, la TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie), l’une des course de l’UTMB® où il aura à coeur de bien figurer, mais aussi de terminer en forme pour présenter le documentaire de 26′ qui sera diffusé en avant-première le lendemain lors d’une soirée organisée par son partenaire Hoka.
Ce documentaire sera ensuite diffusé sur des chaines TV et lors de festivals de film outdoor.

Le Grand Tour de Tarentaise n’a donc pas fini de faire parler de lui !

Copyright © 2018 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!