Sélectionner une page

PRÉPARER LE MARATHON DES SABLES

Le Marathon des Sables Peru est une sacrée aventure dans laquelle je me suis lancé cette année sans aucune expérience. Voici comment je l’ai appréhendé avec mon approche de novice…

AUTONOMIE

Extrait du réglement du Marathon des Sables : « Chaque concurrent doit prévoir ses besoins alimentaires du 28 novembre au 04 décembre inclus. Il devra sélectionner les aliments qui lui semblent les plus adaptés aux efforts engagés, aux conditions climatiques, au transport et au poids. Chaque concurrent devra disposer obligatoirement de 14 000 kcal minimum soit de 2 000 kcal par jour de course sous peine de pénalités. »

Pour préparer cette aventure, je partais vraiment vers l’inconnu, je me suis donc rapproché de 2 amis qui avaient une forte expérience sur le Marathon des Sables, Antoine Guillon et Erik Clavery. J’ai également l’opportunité de m’appuyer sur l’expertise de partenaires qui ont pu me conseiller, EffinovSol Semilla et Lyophilise & Co.

La première chose à définir était mes réels besoins caloriques par jour. Je partirais sur 2700 kcal pour les journées classiques et 3700 kcal pour la journée avec l’étape longue. Chaque journée sera organisée de la même manière. Au petit-déjeuner, un porridge auquel j’ai rajouté de l’œuf, de la spiruline et de l’acérola. Petit-déjeuner réalisé la plupart du temps avec de l’eau froide. Pour le premier déjeuner, j’ai rajouté un digestipain étant donné qu’il n’y avait pas à le porter pour la première étape.

Pour les étapes, je prenais en général 2 sticks de boisson de l’effort. Cela permettait de mieux assimiler l’eau et de lui donner un meilleur gout. Les points d’eau assez fréquents ont fait que je prenais qu’une flask de 600ml entre chaque ravitaillement. J’ai utilisé la seconde de manière ponctuelle pour m’arroser. En complément, j’ai également mangé 1 ou 2 barres énergétique.

OBJECTIF RÉCUPÉRATION

A l’arrivée de chaque étape, on récupérait 6 litres d’eau. Cette eau devait nous suffire jusqu’au 1er CP de l’étape du lendemain matin. 6L litres pour boire et cuisiner était suffisant mais il ne restait pas grand-chose pour la toilette et la lessive 😉

Dès la fin de l’étape, j’utilisais la première bouteille pour ma réhydratation immédiate en ajoutant un stick de boisson de récupération à l’intérieur. Je grignote ensuite un mélange de fruits secs auquel j’ai rajouté des fèves de cacao et des baies d’aguaymanto.

Pour le goûter, je prenais un premier plat lyophilisé avec soit une soupe, soit une gibelotte (hachis Parmentier). Les repas du soir seront basés sur du riz et du poulet bien assaisonnés. La réalisation et la prise des repas a toujours été un grand moment de convivialité, j’ai souvent profité de l’expertise de Rachid Elmorabity qui a fait du feu sur tous les bivouacs.

Les quantités ont été suffisantes, mais j’ai tout de même bien apprécié de dépanner Leslie pour finir un plat qu’elle trouvait trop copieux 😉 Si c’était à refaire, je repartirais sur les mêmes bases, pas grand-chose à ajouter, ou à supprimer.

J’avais initialement prévu de prendre des glaces en dessert, mais je n’avais pas la place dans le sac pour les prendre, dommage 😉

Le détail des apports et poids est regroupé dans le tableau qui m’a permis de construire mes menus de la semaine. Il est assez surprenant de se rendre compte qu’une semaine de repas peut rentrer dans un « petit » sac et peser moins de 4kg. Pour le reste du matériel, rien de spécifique, j’ai utilisé ma tenue de course habituelle Hoka et des Mafatespeed 2 sur lesquelles j’avais collé une guêtre pour être étanche au sable.

Lunettes : Julbo Aerolite

Short : Compressport ULTRA-TRAIL COMPRESSION SHORT

Chaussettes : 1 paire de PRORACING SOCKS V3.0 et 1 paire FULL SOCKS ULTRALIGHT pour la récup’ et les dernières étapes.

Manchons : compressport R2V2

 

Pour ceux que ça intéresse, voici, en détails, ce que j’avais prévu pour une semaine de Marathon des Sables Peru

Copyright © 2018 outdoorandnews.com. All Rights Reserved.  WP Plugin