Sélectionner une page

LE BIVOUAC : 

Les tentes sont numérotées et attribuées par lieu de résidence. Les concurrents doivent se loger impérativement dans les tentes qui leur sont réservées ! Avec l’aide d’un commissaire de bivouac, vous allez être dirigé vers la zone correspondant à votre pays de résidence. Votre tente désignée restera la même pendant toute la durée de l’épreuve (8 concurrents par tente). Repérez-vous bien puisqu’il y a 160 tentes berbères disposées en cercles concentriques permettant d’héberger les plus de 1000 concurrents. Ce bivouac sera démonté et remonté chaque jour pour suivre le parcours du MDS. Après le dîner, vous vivrez votre première nuit sous tente dans le désert. Appréciez !

 

 

ALORS VOUS AVEZ TROUVE VOTRE EMPLACEMENT ?

RENCONTRE AVEC ANDREA HUSER avant le GRAND DEPART ! 

 

1. MDS : Est-ce que tu suis cet événement depuis longtemps? De qui es-tu fan ?

Oui ! J’ai suivi la course les trois dernières années et ça m’a donné envie de la faire aussi. Rachid est le coureur que j’admire le plus, il court le Sahara avec un sac très lourd. Pour le moment ma véritable idole c’est Elisabeth Barnes ! Elle a un super site avec les meilleures infos à savoir pour préparer son Marathon des Sables. Je pense q’elle a beaucoup d’expérience en courses en étapes, qu’elle partage tout ça avec le public c’est très utile et sympa pour nous, j’espère avoir la chance de la rencontrer un jour pour la remercier !


2. MDS : Qu’est-ce qui t’a poussé à t’inscrire ?

J’ai suivi Mélanie Rousset, Fernanda Maciel et Nathalie Mauclair l’année dernière et ça m’a donné envie de le faire aussi. Je n’ai entendu que des témoignages positifs au sujet de la course, de la communauté de coureurs, de cette expérience en autonomie où on n’a pas de contact avec l’extérieur, sans média, télévision, etc, pour une semaine entière.

3. MDS : Qu’est-ce que tu attends de cette course, quels sont tes objectifs ?

Si je ne souffre pas de déshydratation, j’espère pouvoir finir. Je ne serai pas la plus rapide mais je vise un Top 6.

4. MDS : Comment t’es-tu préparée ?

J’ai couru avec beaucoup de vêtements chauds dans la neige, plusieurs fois. J’ai aussi fait du ski de fond and là je vais tous les jours au sauna pour m’habituer à la chaleur.

5. MDS : Est-ce que le poids de ton sac te fait peur ? Comment tu l’as organisé, qu’as-tu mis dedans ?

Oh oui ! J’ai fait le sac le plus léger possible (merci Elisabeth Barnes !). Il n’est pas encore terminé, j’ai acheté un appareil pour mettre la nourriture sous vide, comme les sachets de repas spécifiques au trek. Je prends des barres, des gels, des fruits déshydratés, des noix, du porridge, de l’Ovomaltine pour le goût du chocolat, et des portions de boissons énergétiques en poudre. Pour dormir je prends un tapis de sol, un sac de couchage, des sous-couches et chaussettes en laine Mérinos. Donc mis à part le matériel obligatoire, je ne prends rien de plus. Je veux que ça soit aussi léger que possible.

6. MDS : Une super course sous les couleurs de la marque HOKA ? Fière ?

Absolument ! Je suis très heureuse d’être avec HOKA. Je vais courir avec mes favorites, les Speedgoat 2, légères avec une semelle résistante. Donc oui, je suis fière de faire partie de la célèbre équipe internationale HOKA ONE ONE !

Copyright © 2018 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!