Sélectionner une page

Une épreuve dans le Top 10 des trails en France

C’est un beau week-end qui s’achève dans les Montagnes du Jura. La 12ème édition de la Transju’trail a réuni 2 100 concurrents et la fête fut belle, même si la chaleur a éprouvé les concurrents des différentes épreuves. Arnaud Jacquin et Mélanie Egalon ont dominé leur sujet sur l’épreuve reine de 72 km.

A retenir :

  • Arnaud Jacquin et Mélanie Egalon remportent la Transju’trail 72 km
  • Une météo estivale et des souvenirs plein la tête pour tous les concurrents

Coup de trois pour Arnaud Jacquin

Le départ rapide, aux premières lueurs du jour à Mouthe (Doubs), laissait présager une course relevée. Ce fut le cas avec l’arrivée aux Rousses d’Arnaud Jacquin en 6h47’20’’, plus de 15 minutes avant Cédric Mermet, second. Un parcours sur les traces de la mythique Transju’, comprenant l’ascension des tremplins de Chaux-Neuve sous les encouragements du public, le passage sous les cloches de Chapelle des Bois, longer les viaducs de Morbier, traverser Morez et Prémanon, avant la difficulté majeure de la Transju’trail : l’ascension de la Dôle avec une arrivée aux Rousses sous les applaudissements de la foule comme belle récompense.

C’est donc une troisième victoire consécutive pour Arnaud Jacquin, déjà vainqueur en 2017 et 2018 : « Je pensais que je n’étais pas dans un grand jour, je suis parti vite. Je savais que David Brulport était très fort, il est parti très vite ce matin, j’ai failli abandonner mais j’ai gardé le moral. J’ai notamment creusé l’écart en accélérant dans la montée des horlogers à Prémanon. C’est l’année où je suis le moins entraîné, donc c’était très dur, surtout après le passage de la Dôle. J’ai subi avec le chaud mais les conditions sont les mêmes pour tout le monde. ». A noter la belle régularité d’Arnaud qui est à seulement trois secondes de son temps réalisé en 2018 !

Mélanie Egalon monumentale, 5ème au scratch et 1ère féminine

Du côté des femmes, saluons la splendide performance de Mélanie Egalon, qui termine en 8h00’33’’, soit plus de 30 minutes plus rapide que la gagnante en 2018 ! Aux alentours de la 20ème position en début de course, elle parvient à effectuer une remontée tonitruante pour terminer en 5ème position.

« C’est une magnifique victoire mais ça a été surtout très dur. Si les 36 premiers kilomètres ont été faciles et que j’ai pris beaucoup de plaisir, la suite a été plus compliquée avec la chaleur. J’ai pris beaucoup d’eau aux ravitaillements, cela m’a aidé. C’est une superbe course, le parcours est magnifique. C’est mon premier 72 km donc je l’ai préparé avec attention. J’étais ravie qu’il fasse beau car j’habite Marseille, alors le k-way je ne m’en sers jamais ! »

Un week-end inoubliable pour tous

Sept autres épreuves ont rythmé le week-end. Samedi, les Marmots et la Transju’night ont assuré le spectacle. Dimanche, après le passage des premiers du 72 km, se sont enchaînés les départs du 36 km à Morez et du 23 km à Prémanon. Les courses de 5 et 10 km ont eu lieu en boucles autour des Rousses permettant aux plus débutants de s’essayer au trail. Les conditions climatiques excellentes laisseront des souvenirs impérissables dans la tête de tous les concurrents, et notamment pour les participants ayant découvert les Montagnes du Jura à travers la Randonnée Nordique.

Ils ont dit…

Jimmy Burri, vainqueur de la Transju’night : « Je n’ai pas du tout l’habitude des longs parcours, je suis performant d’habitude sur 15 ou 18 kilomètres. Après plus de deux heures de course je suis fatigué mais j’ai tout donné. J’ai fait ma course, j’ai su garder le rythme. J’ai assuré tout en ayant cette incertitude sur le fait d’être rattrapé ou non. Le passage à Morbier a été compliqué mais quand j’ai revu Morez, j’ai su que c’était bon pour la victoire. »

Mathilde Grenard, gagnante de la Transju’night : « C’est ma première victoire de la saison, la course s’est bien passée malgré une chute à l’arrivée. J’ai pris du plaisir du début à la fin, le parcours était vraiment sympa, les montées se sont bien déroulées et j’ai bien pu gérer les descentes. C’est une nouveauté pour moi de courir de nuit ! Je suis venue ici avec moins d’entraînement que d’habitude donc j’avais moins de pression. »

Lucas Pradeau, vainqueur de la Transju’trail 36 km : « J’ai eu beaucoup de crampes à la fin du parcours, j’ai bien cru que je ne finirai pas la course. J’ai bu beaucoup d’eau et j’ai réussi. Le départ était très rapide et la course très dure à cause de la chaleur. J’ai l’habitude de partir beaucoup plus lentement, mais j’ai remonté les concurrents dès le 10ème kilomètre. Cette course était l’un des objectifs de ma saison, c’est la première fois que j’y participe. »

Cyrielle Baroni, gagnante de la Transju’trail 36 km : « Le passage de la Dôle avec la vue sur le Lac Léman était magnifique. Il restait un peu de neige ! On a fait une grosse course devant. Je suis souvent sous ma réserve, j’essaie d’être régulière. Je pense à ce qui va se passer après donc j’essaie de gérer au fur et à mesure, de faire au mieux mais ce n’est pas évident.” 

Résultats : http://latransju.com/resultats-transjutrail-2019/

Copyright © 2019 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!