Sélectionner une page

Le MEETING de PARIS Indoor, c’est mercredi. Et le plateau s’affine, avec la confirmation de la présence de plusieurs têtes d’affiche françaises aux côtés de grands noms de l’athlétisme mondial. Christophe Lemaitre, Jimmy Vicaut et Kevin Mayer seront notamment de la partie dans l’AccorHotels Arena. Présentation, épreuve par épreuve, des forces en présence.

60 m masculin : Lemaitre-Vicaut, acte 2

Après Mondeville samedi, Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains) et Jimmy Vicaut (SCO Sainte-Marguerite Marseille) se retrouvent déjà. Le premier a créé une petite surprise dans le Calvados, en s’imposant en 6’’58 (6’’57 en séries). Il pourrait bien faire trembler son record personnel (6’’55) à Paris. Le second aura à cœur de se rattraper, après une rentrée loin de ses ambitions. Le niveau de performance pour les Mondiaux de Birmingham (6’’60) est largement à sa portée. Le duel entre les Français sera arbitré par l’Iranien Hassan Taftian. Entraîné par Guy Ontanon, ce dernier vient d’être sacré champion d’Asie en 6’’51, son record personnel. Un vrai client. A suivre également : le Britannique Ojie Edoburun, qui est descendu sous les 6’’60 (6’’58) cette année, ainsi que les deux sociétaires de la SCO Sainte-Marguerite Marseille Meba-Mickael Zeze et Marvin René.

 

60 m féminin : Talou face à l’Europe

Sur le papier, peut-être la course la plus relevée de la compétition. L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, vice-championne du monde des 100 m et 200 m, n’est pas toujours très à l’aise en salle. Mais son record en 7’’06 parle pour elle. Licenciée au Stade Français, elle pourra compter sur de fidèles supporters dans l’AccorHotels Arena. La concurrence ? Elle est très dense, avec l’Allemande Tatjana Pinto, 7’’08 cette saison, la Jamaïcaine Remona Burchell (7’’13), la Suissesse Mujinga Kambudji (7’’13) ou encore la Britannique Dina Asher-Smith(7’’22). Sans oublier la Tricolore Carolle Zahi (Athlé Sud 77), qui a battu son record personnel dès sa course de rentrée à Nantes en 7’’15. Orlann Ombissa-Dzangue (SCO Sainte-Marguerite Marseille) et Estelle Raffai (Athlé 91) tenteront de profiter de toutes ces locomotives pour perfer.

 

60 m haies masculin : Eaton et des Bleus

Un 60 m haies en France sans Jarret Eaton, ça n’existe pas. L’Américain, meilleur performeur mondial de l’année en 7’’47, sera donc au départ dans l’enceinte parisienne. Il fera figure de grand favori. Les Français ont des arguments à faire valoir sur les haies hautes. Simon Krauss (7’’63) de l’Athlétic Clubs 92 et Ludovic Payen (7’’65) du Bordeaux Athlé ont déjà amélioré leur marque de référence cet hiver et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils tenteront de profiter de l’aspiration d’Eaton. Leurs compatriotes Benjamin Sedecias(Amiens UC), Loïc Desbonnes (EA Cergy Pontoise), Marvin Pistol (Nantes Métropole Athlétisme).

 

60 m haies féminin : La nouvelle vague

La ligne droite s’annonce indécise, avec six hurdleuses en neuf centièmes au niveau de leur meilleure performance de l’année. Parmi elles, on retrouve la prometteuse Solène Ndama. L’espoir du Bordeaux Athlé est en pleine forme. Elle vient de prendre la tête des bilans hexagonaux sur 60 m haies en 8’’15 (RP), une performance réalisée dans le cadre du pentathlon des championnats de France. Dans un contexte plus relevé, elle pourrait aller encore plus vite. Laura Valette (Nantes Métropole Athlétisme), qui incarne aussi la relève des haies tricolores, est également annoncée, tout comme Aisseta Diawara (EA Saint-Quentin en Yvelines), Awa Séné (Doubs Sud Athlétisme) et Sandra Sogoyou (ACP Marseille). L’Ukrainienne Hanna Plotitsyna part avec la faveur des pronostics, avec un chrono de 8’’08 cet hiver.

 

Saut en longueur masculin : Manyonga fait sa rentrée

Le nouvel homme fort de la longueur masculine effectue son retour à la compétition à l’AccorHotels Arena. Champion du monde l’été dernier, et auteur d’une brillante saison en meetings avec en point d’orgue un record d’Afrique porté à 8,65 m, le Sud-Africain Luvo Manyonga sera une des attractions du meeting de Paris. L’occasion d’admirer sa magnifique technique de visu. Les Français Jean-Pierre Bertrand (Nantes Métropole Athlétisme) et Raihau Maiau (CA Balma) auront dans le viseur la barrière symbolique des huit mètres, qu’ils ont déjà dépassée au cours des années précédentes.

 

Saut à la perche féminin : Un duel à la grecque

Comme Manyonga, Stefanidi a atteint les sommets lors des Mondiaux de Londres, en décrochant le titre grâce à un saut à 4,91 m, nouveau record personnel. Après avoir franchi 4,71 m à New York samedi lors des Millrose Games, la Grecque va tenter d’enchaîner à Paris. Reste à voir si elle aura récupéré du voyage retour. Sa compatriote Nikoleta Kiriakopoulou, qui possède un record à 4,81 m, pourrait lui donner du fil à retordre. Deux Françaises seront en lice dans ce concours : Maria-Léonore Ribeiro Tavares (SCO Sainte-Marguerite Marseille) et Thiziri Daci (Dynamic Aulnay Club).

 

Triathlon : Un bon test pour Mayer

Poids, longueur, 60 m haies. C’est le programme qui attend Kevin Mayer et l’ensemble des spécialistes des épreuves combinées participant au triathlon. Un test intéressant pour le champion du monde du décathlon, à moins d’un mois des Mondiaux de Birmingham. Le sociétaire de l’EA Rhône Vercors a battu son record personnel sur 60 m haies à Val-de-Reuil (7’’82) et a notamment beaucoup travaillé la longueur à l’entraînement ces derniers mois. Lors de ses trois travaux, il sera accompagné par l’Espagnol Jorge Urena et quatre Français : l’homme en forme Ruben Gado (Clermont Athlétisme Auvergne), Bastien Auzeil (Entente Athlétique Grenoble 38), Jérémy Lelièvre (SPN Vernon) et Basile Rolnin (Amiens UC).

Copyright © 2018 outdoorandnews.com. All Rights Reserved. 

Abonnez-vous à Outdoor And News !

Inscrivez-vous à la newsletter !

You have Successfully Subscribed!